Éléphants immortels

Depuis un certain temps déjà, il y avait comme une drôle d’odeur au siège des éléphants encore debout.

Certaines mauvaises langues disaient que c’était celle de l’argent sale que ne savent pas utiliser les gens se disant gauche.

Aussi, est-ce certainement pour cela que ces bâtiments seront vendus à un parfumeur soucieux d’apporter sa composition odorante pour qu’elle puisse s’ancrer dans les parties de cerveaux libres à conquérir.

Le temple de l’argent prend place au cimetière des pachydermes.

Est-ce cela vraiment l’avenir de ce peuple gaulois réfractaire à toute odeur étrangère comme l’avait laissait sentir un Jacques qui n’a été que grand président au moment de sacrer les anciennes populations d’autres tribus.

L’Auguste clown triste déchu d’Outre Atlantique s’en est allé sans dire un mot.

Mais il paraîtrait qu’il ait laissé un mot au vieillard venu prendre sa place dont les loups se demandent bien quand il sera remplacé par la vaillante à ses côtés.

Il a néanmoins tenu a faire savoir à ses partisans son au revoir qui ne devait pas être considéré comme un adieu.

Il l’a seriné sur un drôle d’air, ami entends-tu… La transition est immédiate, saisissante, le parti s’en est allé sans être masqué.

Le nouvel arrivé est présent vêtu du plus bel effet d’un masque laissant mystère sur ses intentions de faire au-delà de la marche contre la Covid.

Il semblerait qu’il soit soucieux de ne pas laisser en héritage une terre brûlée.

Il a donc déclaré que ses équipes réintégreraient la compétition pour le climat avancé.

Il devrait même faire réintégrer des organismes mondiaux afin, sans doute, reprendre la place délaissée par le clown fuyant.

Un partenariat équitable Ici et la-bas comme au vieux bon temps d’autrefois cela vous dit-il ? Il faudra vous y faire… Mais si l’homme a les idées claires, son âge le rend, semble-t-il faible.

Aura-t-il le temps de faire ce qu’il croit avoir à faire ? La durée de son mandat est si légère…

Exit mobile version