Notre-Siècle

Élections européennes et fake news

Qu’est ce qui vient à l’esprit quand on entend l’expression “manipulation en ligne” ? À l’approche des élections européennes, les 25 et 26 mai prochains, on pense d’abord et avant tout à la désinformation.

Quels sont les moyens techniques permettant de manipuler les électeurs sur Internet ? Si elles ne viennent pas directement à l’esprit, c’est parce que ces méthodes, peu mises en lumière jusqu’à présent, se perfectionnent et sont de plus en plus difficiles à identifier mais également de plus en plus utilisées. Firefox s’attaque à ce problème grâce à une série d’outils liés aux élections européennes.

Le « Firefox EU Election Toolkit » est une boîte à outils visant à donner des conseils et à fournir des informations indispensables et accessibles à tout un chacun. Firefox met également à disposition des outils pour simplifier les recherches en ligne et permettre la prise de décision de manière indépendante. Et si certains ont encore des questions sans réponse, ils pourront toujours écouter le premier épisode du nouveau podcast Firefox, dans lequel les élections européennes jouent un rôle de premier plan.

Manipulation en ligne : « les fake news » loin d’être le problème principal

Bien qu’étant un sujet très largement présent dans la sphère publique ces dernières années, la désinformation reste pour autant assez peu démystifiée. L’expression « fake news » qualifie « une désinformation délibérée » ou « des canulars diffusés dans les médias traditionnels (presse écrite et audiovisuelle) ou sur les réseaux sociaux ». Néanmoins, à quelques semaines des élections européennes, ce sujet semble refaire surface. Selon l’Eurobaromètre de la Commission Européenne, 73 % des internautes européens sont préoccupés par la désinformation à l’approche des élections.

Une récente étude le démontre : le débat public sur la désinformation se déroule de manière très détaillée, ce qui en accroît considérablement la prise de conscience. La prolifération d’initiatives contre la désinformation et du ‘fact-checking’, ainsi que l’implication des différents gouvernements, sont peut-être le résultat de l’air du temps et peuvent aussi contribuer à alimenter l’idée selon laquelle les ‘fake news’ sont omniprésentes et qu’il est parfois impossible de s’en protéger.

Il est donc important d’agir contre la désinformation. Ainsi, rien ne remplace le sens critique et la prudence des internautes qui font des recherches sur Internet sur les élections et les candidats.

Des campagnes de désinformation, bien que maladroites continuent à fleurir, révélant certains écueils d’un Internet mondial et constamment disponible. Ces campagnes ont d’ailleurs une large portée et une diffusion rapide.

Toutefois, d’innombrables acteurs, parmi lesquels des journalistes, scientifiques et autres experts, s’accordent à dire que l’impact de la désinformation est extrêmement limité et que les informations traditionnelles restent la principale source d’information et la plus fiable.

Néanmoins, cela ne signifie pas pour autant que le risque de manipulation a disparu. Il est donc primordial de rester vigilants et de ne pas fermer les yeux sur les nouvelles formes subtiles qu’elle peut prendre, toutes aussi inquiétantes, et qui ont été jusqu’à présent moins mises en lumière. Chez Firefox, nous comprenons que cela peut nécessiter un certain soutien que nous sommes heureux de fournir.

Une boîte à outils pour des électeurs bien informés

Le pistage en ligne a fait l’objet de nombreux débats notamment du fait des publicités intrusives, du Big data et du RGPD. Pour rappel, lorsque les internautes naviguent d’un site à l’autre, leurs informations personnelles peuvent être collectées au moyen de scripts ou de widgets sur les sites web. Il s’agit de traqueurs.

De nombreuses personnes n’apprécient pas que les informations des utilisateurs, collectées par le biais des traqueurs, soient utilisées à des fins publicitaires. Et ce souvent à leur insu (plus d’informations ici). Cependant, il y a un autre problème dont le public est beaucoup moins conscient et qui n’a pas été abordé jusqu’à présent.  Ces données peuvent également être utilisées pour des tentatives de manipulation, hyper-ciblées, sur des groupes ou des individus spécifiques. Chez Firefox, nous souhaitons que cela change – et pour que cela ait lieu, il faut que plus de gens soient informés de cette pratique.

Firefox milite donc en faveur d’un Internet ouvert et libre, qui donne accès à tous à des informations indépendantes. C’est la raison pour laquelle nous avons créé le « Firefox EU Election Toolkit » : un site web où les utilisateurs peuvent apprendre comment le pistage et la publicité en ligne opaque influencent leur comportement de vote. Ils découvriront ainsi les solutions leur permettant de se protéger facilement, grâce notamment à des modules complémentaires dans le navigateur et à d’autres outils. De plus, la désinformation et le processus de vote sont bien détaillés sur le site.

Cette boîte à outils est désormais disponible en français, anglais et allemand. Aucune connaissance technique ou politique préalable n’est requise. Entre autres choses, la boîte à outils contient :

Faire un choix en toute indépendance

Bien sûr, la manipulation sur le web n’émerge pas uniquement en période électorale. Toutefois, à l’approche des prochaines élections législatives, la situation est exceptionnelle et appelle à des mesures concrètes, notamment au vu de l’intérêt croissant porté aux élections, aux programmes, aux partis et au candidats par rapport aux années passées. De plus en plus de citoyens de l’UE prennent conscience de l’importance de ces élections et des exigences qui pèsent sur les députés européens. Enfin, pour de nombreux nouveaux électeurs, les questions liées à Internet jouent un rôle important : eux et elles aussi ont besoin de s’informer sur l’élection, son contexte et ses conséquences.

Firefox veut s’assurer que tout le monde ait la possibilité de faire des choix en étant bien informés. Nul besoin d’avoir des connaissances techniques pour obtenir des informations indépendantes et sûres. Par ailleurs, Internet, avec tous ses nombreux avantages et ses possibilités (presque) illimitées, reste ouvert et accessible à tous, indépendamment des facteurs démographiques.