Confinement et déplacements illégaux : ils informent la maréchaussée

Albert Einstein aurait dit qu’il y avait 2 choses d’infinies, l’univers et la bêtise humaine, mais qu’il n’était pas certains pour le premier.

Il avait raison et c’est d’autant plus vrai avec les réseaux sociaux.

L’illustration de ces quelques lignes est une copie d’écran de Facebook d’un groupe auquel je suis abonné. J’ai volontairement « caviardé » les noms des participants et le lieu concerné pour ne pas les mettre mal à l’aise.

Les réseaux sociaux font partie des « choses » qui sont observées en permanence par les forces l’ordre. Ils ne passent pas leur temps à tout lire, ils ont des algorithmes pour faire remonter ce qui est pertinent. Pour Facebook, que ce soit des publications … publiques ou de groupes dits « privés », c’est transparent.

Que voit-on dans ce message ?

Deux comportements qui frôlent l’illégalité.

Le premier signale la présence des forces de l’ordre pour faire respecter le confinement. C’est du même style que de signaler la présence d’un radar mobile. C’est interdit.

Le second conseil sur la manière d’éviter les forces de l’ordre et de passer au travers des mailles du filet. C’est interdit.

Ce sont des membres d’un groupe « privé » qui donnent des conseils à d’autres membres, c’est amical et fort aimable.

Mais ce type de message peut être vu par la maréchaussée qui peut fort le prendre.

Je dis ça … je dis rien !!!

Exit mobile version