Compter vite pour oublier

Les chiffres mortels du covid19 sont tombés comme un cheveu sur la soupe qui permet au maître des lieux à crier à l’incapacité du petit personnel.

Ainsi, apprend-on que ce ne sont pas 30 000 morts de plus mais seulement 25 000.

Et encore, l’on n’ait sur de rien tant les paramètres sont nombreux et auraient dû attendre les vrais chiffres consolidés.

Mais le rythme des choses de la vie voulant que tout s’accélère, il fallait bien donner du grain à moudre au journaleux qui peinent à remplir leur grille de programme.

Ceci dit lorsque l’on chipote pour si peu en donnant comme exemple une question qui tue : « ces morts sont-ils dus au Covid ou aux autres pathologies constatées sur ces morts vivants ? » Autrement, dit le virus n’aurait été qu’un accélérateur, qui plaît bien à notre époque.

Mais, l’on pourrait peut-être penser que si virus n’était pas, morts en surplus n’auraient pas eu et les gens concernés vivraient des jours, des semaines, des mois voire des années de plus ce qui sans doute leur aurait bien plus.

Encore aurait-il fallu leur demander avis ! Le vélo, c’est très écolo, c’est pourquoi la Chine gagne le gros lot ! Les jeunes semblent emporter son gros lot avec une rallonge, sur l’existant, de 6 milliards d’euros.

Mais, dans les faits, c’est plutôt une aubaine pour les patrons qui auront moins à débourser pour leurs besoins.

Dommage qu’il n’y ait pas de manne pour les actuels au chômage.

Mais, ils sont sans doute moins attractifs avec leurs compétences et leurs connaissances de milieu du travail qui les rend un petit peu moins attrayant que les débutants.

Mais, comme à l’habitude, le patronat va toujours plus loin « l’argent ne fait pas tout, c’est la confiance qu’il faut rétablir ».

Et, ensuite, il regrette déjà que le temps de Noël ne soit pas déjà reconduit pour la vie.

Et, bien entendu, il n’y aura pas la tentation de l’effet de l’aubaine…

Exit mobile version