Complot organisé individuellement par les complotistes

Puisque c’est de mode, parlons-en.

Le complotisme serait vécu par des personnes qui ne croient en personne si ce n’est eux même, nommées, pour plus de facilité d’identification complotistes.

C’est-à-dire qu’ils décident de leur plein gré de considérer telle information bonne ou pas.

Inutile de leur rappeler que cette info a été relayée par une personne qu’ils sont bien obligés, à l’insu de leur plein gré, de croire.

Inutile, car ce serait déjà se faire le chantre d’un complot.

En quelque sorte si l’on prend une petite partie de leurs arguments, nous vivons sur une Terre plate qui ne se réchauffe pas.

Et toutes les épidémies qui nous arrivent seraient le fait fou de gens pas si énergumène que cela puisque participant au grand complot.

Attention, il se peut que plusieurs complots il y aurait.

Complot, villageois, départemental, régional, national, international et le summum mondial.

Depuis des lustres se comptant sans doutes en siècles et pourquoi pas millénaires puisque Darwin n’est qu’un vendu.

Mais, bien entendu, pas question de dire qu’il y a complot chez les complotistes.

Et, si comme par hasard, l’essentiel de la contre-information vient des pays totalitaire, il ne faut surtout pas y voir l’œuvre du grand Satan acharné à combattre son faux-frère de l’autre côté du bout de trottoir d’en face.

L’on sait bien que la science n’est pas exacte.

Et s’il y en a une où c’est particulièrement vrai, c’est la médicale celle qui prend soin de notre corps et esprit pour ralentir notre avancée vers l’au-delà.

Mais, voilà, avant de découvrir une vérité qui pourra se révélée fausse au fur et à mesure des avancées, les savants, pas tous aussi fous que cela, se chamaillent tous dans l’espoir de trouver le Graal qui leur procurera le Nobel.

Car, après tout, ces gens là restent humains et peuvent également aimer l’argent.

Ce n’est pas pour autant qu’il faille vouloir à tout prix jeter l’eau du bain alors que Bébé s’y trouve bien.

Exit mobile version