Combien sommes-nous ??

Le premier de cordée parle de 66 millions de procureurs. Le chargé de la santé pour tous affirme que 70 millions de français seront vaccinés fin de l’été.

Ce dernier a peut-être plutôt parlé de doses, ce qui semblerait un peu plus cohérent.

Mais, est-on vraiment sur que les enfants et nourrissons doivent être mis dans le même bain ? Les gaulois réfractaires en perdent leur latin dans les plaines où ils sont parqués à regarder en haut leurs dieux se disputer les chiffres lancés trop haut pour eux.

Mais, mais, le parachute est programmé pour ne pas tomber de haut trop durement.

Ces chiffres en nombres en entier ou moitié, sont donnés sous réserve que les laboratoires signataires respectent leurs engagements.

Ainsi, si les doses en sont pas, la responsabilité gouvernementale ne sera pas.

Mais les procureurs de la République de France s’inquiètent aussi de la capacité de la chaîne d’approvisionnement.

Ils ne sont pas réfractaires au vaccin, mais ils ont peur que du ciel ne tombe un variant avant d’être piqué.

A propos, tous les médecins disent qu’il est inutile, pour ne pas dire stupide, de vouloir vacciner tout le monde.

Est-ce que le « quoi qu’il en coûte » doit aussi couvrir la gabegie d’un passeport vaccinal obligeant tout le monde à se faire vacciner pour pouvoir manger où ils en auront envie.

Et puis, il faudra également le faire aux enfants qui ne voudront pas attendre leurs parents sur le paillasson du resto.

A moins que comme pour les voitures le voiturier, les grands de la bouffe n’invente les nurseries pour les petits non vaccinés.

Les consultants, sachants, intervenants, qui passent leur temps sur les plateaux, non pas de la vie, mais de la critique télévisuelles.

Ils râlaient auparavant sur la lenteur française d’être incapable d’atteindre le million.

Une fois cette étape franchie, ils remettent cela pour autre chose.

Il faut bien que vie (très)passe.

Exit mobile version