Choisir la mutuelle qui correspond à ses attentes

La Sécurité sociale imaginée et mise au point par le Conseil National de la Résistance à Alger durant la Seconde Guerre mondiale, est née par les Ordonnances des 4 et 19 octobre 1945 pour entrer en vigueur le 1er janvier 1946.

Elle ne prend pas en charge l’ensemble des frais de santé. La Sécurité sociale laisse à la charge des assurés, ce que l’on nomme le « ticket modérateur », qui peut être de faible importante si on consulte un médecin 1 respectant le tarif la Sécurité sociale ou important en cas de dépassements d’honoraires, notamment avec les spécialistes en secteur 2.

Par ailleurs la Sécurité sociale ne prend pas charge certaines dépensent tel qu’une chambre individuelle à l’hôpital avec la télévision ou internet, nombre de frais dentaires ou d’optiques.

Il existe de nombreuses possibilités, que l’on peut Découvrir le site, proposées par des mutuelles, des compagnies d’assurances ou des caisses de prévoyance pour faire couvrir ce « reste à charge ». Le tarif va dépendre des options dont on a besoin. Les contrats des mutuelles dit à 100%, couvrent le ticket modérateur des consultations sans dépassement d’honoraire.

Les attentes, les problèmes de santé d’un jeune couple avec enfants, ne sont pas les mêmes que celle d’un retraité. Par ailleurs, toute classe d’âge confondu, on peut avoir des attentes spécifiques, tel que la prise en charge de la médecine douce, de la télémédecine, de l’homéopathie, …

Mais, il ne faut pas chercher le contrat qui prend en charge tout et n’importe quoi, cela conduirait à avoir un contrat avec des options qui ne sont pas utiles aboutissant à un tarif trop important.

Il faut prendre le temps de comparer, en répondant avec exactitudes aux questions posées par le comparateur permettant d’avoir une sélection de contrats correspondants à ses besoins et retenir celui présentant le meilleur rapport options proposées / tarif. Qui peut ne pas être le moins cher. Toutefois, passer par un comparateur permet, normalement, de réaliser substantielles économies.

Il ne faut être égoïste, au-delà de la santé des humains, il existe des contrats pour couvrir la santé de nos animaux de compagnie, là aussi les comparateurs permettent de sélectionner le bon contrat qui correspond le mieux au bien être de notre « ami à 4 pattes », totalement exclu du champ de la Sécurité sociale.

Exit mobile version