Réflexions

C’est viral

Une chance qui n’est plus vraiment rare est de constater les ravages d’une action marketing que l’on fait pour ce que l’on croit être la bonne cause, mais correspond aux mauvaises actions des autres que l’on passe son temps à repérer et contester.

Peut-être faut-il désormais des entités se chargeant de regarder de plus prés les organismes de défense des consommateurs.

Peut-on vraiment en vouloir aux grands distributeurs de dépenser tant d’énergie en papier de publicité même recyclé alors que l’on n’hésite pas à faire de même pour appâter le chaland ? J’avais, avec cette organisme qui n’a de cesse de crier au défaut de vraie concurrence, un petit dossier de changement de fournisseur d’énergie.

2 opérateurs été proposés dont l’un bien moins cher que l’autre.

Le croirez-vous mais lorsque j’ai validé ma demande les deux offres étaient en cours.

L’on devait être contacté pour bénéficier de l’une d’elles au choix de son envie.

Me croirez-vous si je vous dis que j’attends toujours depuis plus d’un an maintenant ce retour de départ ? Me croirez-vous que, impatient que je suis, je suis retourné sur le site en question et, oh, surprise, comme c’est bizarre, l’offre la mieux disante, comme ils disent, s’était envolée sans avertissement.

Me croirez-vous si je vous dis avoir néanmoins opté pour ce qui restait tout de même une affaire même si elle était moins bonne que sa sœur comète ? Me croirez-vous si je vous dis que malgré ma démarche courageuse, je n’ai, à nouveau rein reçu en signe de vie ? Me croirez-vous ; je vous le dis !!! Enfin étant dans leurs bases, je reçois un échantillon de tout leurs articles qui me font bien saliver.

Je lis à propos d’une arnaque révélée au grand jour dans un bon coin : « Il est préférable qu’acheteur et vendeur se rencontrent dans un lieu public.

Comme ça, le premier vient avec l’argent, le second repart avec le bien et l’affaire est bouclée ».

Il n’y avait pas lieu de chercher loin pour la trouver…

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.