Notre-Siècle

C’est légitime

De source sure – bon sang ne saurait mentir –  puisque remontée du ministère de l’intérieur de l’époque que tout le monde peut se procurer au lieu de dires des âneries à la hauteur de ce qu’il veut bien dire, il est intéressant de se rappeler les chiffres ayant mis à l’Élysée notre grand illuminé intelligent.

Premier tour : l’illuminé : 18,19 % des inscrits – l’extrême droite : 16,14% des inscrits.

Ceux non exprimés (blancs et nuls) représentent tout de même seulement 1,99% des votants – abstention : 22,23 %.

Deuxième tour : l’illuminé : 43,61 % – l’extrême droite : 22,36 % des votes exprimés.

Ceux non exprimés (blancs et nuls) représentent tout de même 8,59 % – abstention : 25,44 %.

A chacun de vouloir faire dire aux chiffres ce qu’ils ont envie.

Mais, c’est tendre un peu l’élastique que de prétendre que le premier a été élu majoritairement par les français, qui n’étaient pas encore à cette époque des gaulois, sur son programme à lui.

Souvenez-vous-en lors du grand débat si vous débattez et/ou en remplissant le formulaire « doléances » disponible par principe sur tous les sites des mairies édifiées.

A défaut, demandez le programme aux heures d’ouverture de l’accueil.

En attendant, je n’ai pas reçu la lettre qui devait m’être adressée par l’illuminé en ma qualité de citoyen français même si mon côté gaulois revient parfois.

Alors j’ai cru qu’elle était virtuelle.

Mais aucun courriel en ce sens.

Je me dirige donc vers les médias autorisés.

Et, là, il y bombance.

C’est la chaîne télévisée du soir de la veille de l’envoi qui a tiré la première.

Elle nous en dit un principal sans rien dévoiler pour que l’envie de surprise soit totale.

Mais elle en a trop dit d’avoir révélé l’interdit d’un homme sans fin qui dresse lui-même le mur de l’incompréhension et en chef suprême fixe seul les règles d’un débat en précisant les thèmes qu’il aimerait bien voir émerger pour ne point accentuer les frontières entre français…