Certains sont bons à écouter

J’aime débattre sur le débat sur le Rsa pour les jeunes. Un des arguments est qu’il est complètement stupide de dire qu’à 24 ans 1/2, l’on a rien.

C’est vrai, je le pense et tant pis pour ceux qui veulent maintenir ce système.

Mais poursuivre que à 25 ans pile on a tout, c’est franchement poussé le bouchon trop loin ou vouloir faire dire que l’on entend rester dans le libéralisme forcené même si l’on se sent obligé d’adopter cette mesure qui permettrait aux étudiants de mieux étudier.

Mais, tout de même, il ne faut pas trop rêver en pensant que l’on peut vivre avec le seul Rsa.

A moins qu’il ne soit prévu une large augmentation de ce dernier.

Mais, là, il ne faut pas rêver, ce serait une véritable politique de gauche.

Même s’il faut compter sur la versalité des libéraux pour le détourner.

Intéressant cette idée de faire payer de vrais impôts aux Gafa et entreprises correspondantes.

Elle consisterait à regarder l’ensemble mondial du chiffre d’affaires réalisé sur terre.

Puis en acceptant un niveau de taxation commun, répartir en fonction dudit chiffre d’affaires réalisé pays par pays.

Faire attention aussi à certaines autres pratiques.

Par exemple, Amazon, pour la nommer explicitement, a deux activités bien distinctes : la livraison de vos commandes bien connue et le web services aux entreprises.

Or c’est la deuxième, largement bénéficiaire, qui finance la première et fait une distorsion de concurrence parfaitement inadmissible.

Heureux de continuer cet économiste qui parle de la dette.

Il confirme, affirme, que le montant de la dette n’a aucune importance.

C’est bien le montant des intérêts qui importe.

En effet, il vaut mieux une dette à 120 % du Pib avec un taux d’intérêt à 0 % qu’une dette à 60 % avec un taux à 5 %.

D’ailleurs, la pays qui a bien compris l’astuce est le Japon.

Sa dette s’élève à 250 % son pib pour ce que l’on voit en plein jour.

Mais, elle ne lui coûte strictement rien.

Donc il entend continuer, qui le suit ?

Exit mobile version