Annonce officieuse

L’idée de faire l’annonce des disparités salariales dans l’entreprise est-elle nouvelle depuis l’obligation de faire paraître les 10 meilleures rémunérations ?

Est-ce que cela a changé les excès style la rémunération du patron de l’aviation remplaçant le partant, ce qui est logique, qui ne voulait pas augmenter ses collaborateurs sans savoir que son prédécesseur allait multiplier par trois la sienne découvrant ainsi toutes les possibilités libérales d’une entreprise au bord de la faillite ce qui explique sans doute le parachute de côté s’élevant seulement à deux années salariales pour un montant global de 8,5 malheureux petits Euros.

L’histoire ne dit pas encore la valeurs des autres petits à côtés.

Que voulez-vous, l’on n’attire pas les mouches avec du vinaigre.

Le climat est fou, perturbé : il n’y a plus une seule élection qui se traduise par la menace d’arrivée d’extrême droite lorsqu’elle n’est pas déjà en place.

De plus, désormais, il devient urgent de défendre les établissements de la malbouffe pour que les salariés présents puissent conserver leur travail et les client un espace de convivialité trop souvent le seul dans les quartiers déshérités.

Et les politiques de continuer s’émerveiller de voir la sardine boucher le port de Marseille ! Arrête Merluche, tu donnes trop le ton.

Il y en a une qui n’hésite pas ; à peine dans le grand bain, elle plonge direct dans le panier à crabes fourni par son 1er chef de gouvernement qui l’a nommé sans crier gare.

Elle n’est pas chef des trains, aussi renvoie-t-elle en direct au cogneur d’angles obscurs son désaccord sur la réduction exigée de 1 600 collaborateurs, pardon emploi plein temps (Etp pour les initiés).

Ce qui la fiche mal pour un début de préparation de jeux à venir.

Exit mobile version