Allez chante…

Je viens te chanter la bal(l)ade, la ba(l)lade des gens heureux. Encore un tour de passe passe de l’homme qui a du mal à marcher.

Pourtant il faisait croire qu’il avait acquis le pas militaire.

Mais n’est pas général qui veut.

La France, pas que mais plus que certains de ses voisins forts, est malade de ses prix bas qui a enfoncé son économie et les salaires des gens d’en bas qui devraient être au même niveau que ceux d’en haut.

Pensez, le gouvernement nous a rappelé la triste situation en promettant un belle remise de 12 000€ sur l’achat ou location, d’un véhicule électrique.

Elle est belle sa générosité qui s’arrête à 2 000 pour les seuls hybrides rechargeables.

Mais, car il y a toujours un mai en ce mois de juin à condition, pour tous les ménages dot le revenu fiscal est supérieur à 18 000€, le bienfait s’arrête à 7 ou 2 000€ selon l’acquisition ou location.

L’on se dit que peu de personnes seront éligibles au maximum.

Et bien, détrompez-vous, selon les prévisions gouvernementales 2/3 de la population serait concernés.

Car, oui, vous lisez bien 66 % des concitoyens ne gagnent pas plus de 1 500€ par mois avant impôts.

A réfléchir lorsque l’on sait que le salaire médian est proche de 2 500€.

Ce qui, vous l’aurez compris ne veut rien dire de la réalité vécue par chacun car même à ce niveau l’on risque fort d’être marron surtout si l’un du ménage se sacrifie pour l’élevage des marmots tant désirés.

Et donc, le patronat est satisfait, content puisque la majorité de l’outil de travail humain est au ras des pâquerettes de ses conditions de vie et ne peut donc se permettre d’élever trop haut leurs voies de peur qu’elle ne port trop haut.Mais, la peur n’évite pas le danger.

Et à trop forcer sur la corde élastique, ça peut péter à la gueule du premier venu.

Citoyenne, citoyen bientôt les élections.

La première est encore un piège à cons mais la suivante ???

Exit mobile version