A côté de la plaque

La disparition de la voiture continue dans les centres ville pour s’étendre aux autres quartiers animés. Dans cette banlieue de capitale du Vexin français, elles sont bannies pour laisser place à une procession de croix.

Les catho durs sont dans la rue.

Honte à nous, sans culotte qui perdent de plus en plus de terrain.

De l’évêché qui est à l’extérieur, elle se poursuivra en cathédrale où une halte se nécessaire pour (re)trouver les brebis en ouailles.

Puis, tout droit sur le bastion dur même s’il est plus bas que la côte qu’il faudra bien monter.

Et tout cela, sans même dire merci aux associations portes ouvertes dont c’est le jour aujourd’hui.

En fait, le Grenelle est une bonne com puisqu’il fait exploser le standard auquel il lie sa raison d’être.

Dommage qu’il s’agisse de femmes battues, de femmes perdues, de femmes dont la vie est un fléau.

Pour faire face, l’association en charge du centre a reçu 120 000€ de plus, pas mal pour l’embauche de 5 personnes de genre féminin semblerait-il.

A la suite de ce qu’avait entendu l’illuminé, la gendarmerie a lancé une enquête.

L’on attend de savoir qui va attraper le morceau.

Rien que pour elle reine mère des armées républicaines françaises à rembourser quelques 45 000€, intérêts oubliés, de ce qui aurait pu être un emploi présumé fictif si elle n’avait pas aussi gaillardement réagi.

Sur ce plan, la parité est bon enfant.

Une belle voiture à l’avant garde de l’électrique tout autonome, propose l’amortisseur de suspension adaptatif lorsqu’elle file à plus de 160km/h.

Et ça roule en France, ma petite dame.

Les maires voulaient au minimum 100 mètres, le gouvernement optera sans les contredire 10 à 20 mètres selon les configuration de culture et urbaines.

Et ne croyez surtout pas que l’on se fiche de vous parce que vous êtes rural : en urbain de barrière d’immeuble, ce sera pareil.

Merci qui ????

Exit mobile version